Assistant social du travail : son rôle dans l’accompagnement au retour à l’emploi des salariés

Assistant social du travail : son rôle dans l’accompagnement au retour à l’emploi des salariés

Le retour à l’emploi suite à une arrêt est un moment clé du parcours professionnel des salariés. Il comporte tout à la fois des enjeux individuels et des enjeux collectifs.

Ainsi, l’accompagnement au retour à l’emploi s’inscrit dans une stratégie qui nécessite une réflexion pluridisciplinaire. Une connaissance fine des acteurs agissant sur ce sujet permet de s’appuyer sur les expertises.

L’assistant social du travail est un maillon de la chaîne d’accompagnement. Quel est son rôle? Comment intervient-il?

 

Des chiffres qui en disent … long

Les chiffres sur l’évolution de l’absentéisme sont révélateurs de la nécessité, pour les entreprises, de réfléchir à une stratégie d’accompagnement des salariés au retour au travail à la suite d’un arrêt long. En effet:

De plus, il faut souligner que l’impact psychologique de la situation sanitaire laisse présager une augmentation significative des arrêts de longue durée.

 

Pourquoi accompagner les salariés au retour à l’emploi à la suite d’un arrêt long ?

Parce qu’il aura eu à gérer ses protocoles de soins et les impacts de son état de santé sur son organisation personnelle et familiale, le salarié peut rapidement être déconnecté de son entreprise. Pour certains, cette déconnexion sera vécue comme une nécessité, d’autres y verront une perte supplémentaire.

Par conséquent, le maintien du lien sera surtout fonction du souhait exprimé par le salarié.

En revanche, la préparation du retour devient une opportunité de (re)prise de contact afin de favoriser le retour du salarié.

Les enjeux pour l’entreprise se situent en termes de :

  • Climat social,
  • Cohésion d’équipe,
  • Soutien au management
  • Prévention des RPS
  • Sentiment d’appartenance
  • Marque employeur

En effet, l’absence d’anticipation du retour au travail comporte des enjeux qui affectent l’organisation, la performance, le capital humain et engendre un coût financier pour l’entreprise.

 

Salariés en longue maladie : comment l’assistant social de NIVALIS intervient-il ?

Faire intervenir l’assistant social du travail de manière proactive auprès des salariés en arrêt de travail est une véritable stratégie de prévention de la désinsertion professionnelle.

En effet, l’accompagnement global au moment de l’arrêt permet de soutenir le salarié et/ou son entourage familial dans de nombreux domaines :

  • Les démarches d’accès aux soins
  • La compréhension des impacts de l’arrêt en matière de rémunération
  • Plus globalement, toute question personnelle et professionnelle découlant de la situation d’arrêt de travail.

Par ailleurs, l’assistant social, par sa proximité, permet au salarié de maintenir le lien avec son entreprise en le tenant, par exemple, informé de l’actualité.

Véritable trait d’union, il accompagne le salarié bien en amont de sa reprise et l’informe des dispositifs existants tels que la visite de pré reprise, la RQTH…. L’objectif étant d’aider le salarié à s’inscrire dans une dynamique de retour.

Pour cela, en accord avec le salarié, il peut évoquer, avec le médecin du travail sa situation pour mettre en place les conditions favorisant cette reprise.

Enfin, son positionnement transversal et sa connaissance de la situation du salarié lui permettent de formuler des préconisations à la ligne hiérarchique. Ces dernières tiennent compte des sphères privée et professionnelle, des enjeux individuels et collectifs.

En d’autres termes, ces échanges pluridisciplinaires permettent d’intégrer les enjeux organisationnels et d’implication de l’équipe liés au retour du collaborateur-collègue.

 

Des pratiques proactives de l’assistant social du travail pour maintenir le lien et faciliter le retour à l’emploi

Nos assistants sociaux du travail mettent en œuvre au quotidien des actions ciblées pour accompagner le retour à l’emploi suite à une arrêt , par exemple:

  • Informer systématiquement les salariés absents depuis plus d’un mois que l’assistant social se tient à sa disposition. L’envoi d’un courrier de mise à disposition permet aussi à l’assistant social de rappeler le cadre de son intervention. Notamment, qu’il est soumis au secret professionnel.
  • Se déplacer au domicile du salarié absent. Notons que l’assistant social du travail est le seul professionnel à pouvoir se déplacer au domicile du salarié en arrêt. Cela permet de faciliter ou d’activer les démarches, d’être un relai entre le salarié absent et les services internes à l’entreprise (Service paye, prévoyance…)
  • Mener des entretiens ciblés sur l’organisation de la reprise de travail, et de ce fait, d’être « une courroie de transmission » entre les besoins liés à la reprise et les aménagements de conditions de travail envisagées.

 

Vous souhaitez mettre en œuvre, dans votre entreprise, une stratégie de réintégration des salariés suite à une longue absence ? Contactez-nous !